Un autre regard sur la mondialisation et l'industrie

Président :
Bernard Carayon
(Ancien député UMP du Tarn)

Vice-Président :
Jean-Michel Boucheron
(Ancien député PS d'Ille et Vilaine)

Santé

… pour la santé humaine.

 

L’industrie pharmaceutique mondiale est en pleine crise. Et c’est d’autant plus grave que l’enjeu est stratégique : la santé humaine. Les groupes suisses Novartis et Roche ont supprimé 3000 emplois aux Etats-Unis l’an dernier, le laboratoire israélien TEVA, 5000, en deux ans.

Ces restructurations des entreprises pharmaceutiques correspondent à une situation très tendue sur le marché mondial du médicament à laquelle l’industrie française ne fait pas exception. Sa croissance s’est ralentie de 2003 à 2013, avant d’amorcer, depuis, un recul encore modeste, mais inquiétant : restructurations, comme celle du groupe Pierre Fabre, (entreprise patriotique par excellence, détenue par une fondation), réduction des coûts, licenciements, le LEEM – l’instance représentative des entreprises du médicament – a ainsi comptabilisé, en 2014, 27 plans de sauvegarde de l’emploi dans ce secteur, portant sur 3200 postes.  Les entreprises ont décidé de se désengager petit à petit de la médecine de ville au profit des produits innovants destinés à l’hôpital, ou de rester sur la médecine de ville mais en se focalisant sur des niches de prescripteurs spécialisés, rhumatologues ou psychiatres. Plus inquiétant encore, les entreprises pharmaceutiques les plus importantes – les «Big Pharma» – renoncent aussi par paliers à leurs sites de production et même à la R&D.

Lire la suite

Par Julia Peyre, Aurélien Bibaut, Thomas Ducreux, Thomas Ferreira de Lima, (Ecole Polytechnique ParisTech, Promo X 2011).

Si cette industrie a connu un accroissement de ses activités de 6,1% entre 2007 et 2011, l’IMS Health prévoit pour les cinq années suivantes un ralentissement entre 3% et 6%.

UNE DOUBLE MENACE

Les « Big Pharma » exposées à une progressive perte de compétitivité face aux génériques et à de plus petites entreprises.

A côté des défis « classiques », le XXIème siècle soumet l’industrie pharmaceutique à de nouveaux écueils. La mondialisation expose les entreprises à davantage de concurrence et les soumet au risque du pillage technologique, car la copie est rendue plus aisée par l’accroissement des échanges.

Lire la suite

Sondage G5 Santé – TNS Sofres : les Français prêts à des efforts pour préserver leur industrie pharmaceutique.

Réalisé en ligne auprès de 1000 personnes par TNS Sofres, mi-septembre, pour le G5 Santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ce sondage porte sur «La perception du médicament et des enjeux de santé». Il est réalisé à l’aune des mesures décidées dans le cadre du contrat de filière santé, c’est-à-dire favoriser la fabrication en France et en Europe, faciliter l’accès aux innovations et encourager le développement de l’automédication, pour en évaluer la popularité auprès des Français.

Lire la suite

Les biotechnologies françaises se situent à la 3e place européenne après la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Lire la suite